Littérature : Michel Innocent Peya présente son nouvel ouvrage aux étudiants en Science politique de la Sorbonne et aux personnalités françaises

Au Congo Brazzaville, la création littéraire reste active comme en témoigne la parution du nouvel ouvrage de l’écrivain et chercheur congolais de renommée internationale, le Docteur Michel Innocent Peya intitulée « Jeunesse et Destin. Jeunes du monde, monde des jeunes »

Le livre de 288 pages publié aux éditions L’Harmattan, préfacé par Florent N’Tsiba, ministre d’Etat et directeur du cabinet du Président du Congo et postfacé par Michel Terrot, député-maire honoraire, ancien secrétaire de la commission des Affaires étrangères en France et dédié à l’ex première dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba dans le cadre des remarquables efforts qu’elle a réalisés durant son parcours pour la jeunesse, a été présenté tour à tour aux étudiants en Sciences politiques de la Sorbonne et aux personnalités françaises.

Michel Innocent Peya distingue dans cet ouvrage les « jeunes du monde » du « monde des jeunes » et décrit leur façon d’agir. Ce qui lui permet de consacrer une partie de ses analyses au comportement sociétal de la jeunesse, à son engagement dans les problématiques politiques, économiques, écologiques et environnementales, à sa formation, à sa professionnalisation, aux questions d’emploi et de chômage des jeunes, à leur réintégration, notamment dans une période particulière de pandémie de COVID-19, et enfin surtout à l’éducation électorale (pour qui, pour quoi et comment voter, pour quels choix et pour quel avenir ?).

Les « jeunes du monde » réfutent l’idée de la pauvreté comme statut social historiquement consacré à certaines familles. La jeunesse y développe la capacité d’empêcher que le mauvais côté de la nature ne prenne le dessus sur son destin. Ce sont des jeunes disposés à lutter contre le pessimisme ambiant. En outre, ils véhiculent l’image de la race humaine libérée de ses chaînes, délivrée du poids du hasard et de ceux qui s’opposent à leurs progrès.

Le « monde des jeunes  » constitue dans la quasi-totalité des idiots utiles : inconscients du potentiel dont ils sont porteurs, ils s’adonnent à l’alcool, à la drogue, au banditisme : ils vivent au quotidien et envisagent l’avenir avec indifférence. Pour eux, en politique, tout est question de vice ou d’opportunisme. Ils ne sont alors que des faire-valoir. La classe politique se sert parfois d’eux pour les circonstances. Ces jeunes utilisent les évolutions sociétales à des fins néfastes.

Michel Innocent Peya, grand défenseur et porte-étendard de la vision écologique du Président Denis Sassou N’Guesso, en décrivant le comportement de ces deux catégories de la jeunesse en période électorale, interpelle les gouvernants du monde entier sur l’importance de la contribution de la jeunesse pour emporter la victoire. De ce fait, les jeunes du monde exigent un projet de société et des engagements clairs, fermes dans les domaines écologique, socio-économique, politique et culturel, tandis qu’à l’inverse, le monde des jeunes ne se préoccupe de rien de positif.

Dans ce livre, le Dr Michel Innocent Peya appréhende l’épineuse question du rôle de la jeunesse dans la vie en société. Cette jeunesse qui, selon lui, n’a pas fini d’éclairer son temps, n’a pas fini de guider son monde mais qui, pour se réaliser, devra s’engager toujours plus pour la paix, la sécurité, la stabilité et pour le développement comme fer de lance des peuples. La jeunesse ne doit pas utiliser les évolutions des nouvelles technologies de l’information et de la communication à des fins négatives, contre la société et les individus, en faisant la promotion d’actes répréhensibles et de débauche. C’est ce en quoi nous croyons, que la jeunesse devienne plus engagée, plus digne et meilleure.

Cet ouvrage est la preuve d’un souci noble qui nous anime, celui de voir les gouvernants à travers le monde, les intellectuels, les élites sociétales à « penser jeunesse  », à « parler jeunesse  », à « agir jeunesse » et à «  œuvrer jeunesse  ».

/B_documents_decompte>

Source link