kπ-mesure calendaire au sens arithmosophique



Le but de cet article est de démontrer de façon simple l’incongruité du calendrier grégorien qui compte 365 ou 366 jours. Il s’agit d’établir un calendrier dit universel avec la mesure réelle notée kπ qui correspond à une rotation du système solaire.

1- Calendrier lunaire

Faut-il rappeler qu’un calendrier est un système lié à la durée de révolution de la terre autour du soleil ou à celle de la lune autour de la terre ? Ce système permet de recenser les jours, les semaines, les mois et les années. Il s’agit d’une procédure permettant de repérer un instant t dans la suite des temps.

Nous allons concevoir ce système dans un repère orthonormale où sera défini le cercle magique de rayon unitaire et dont le sens d’orientation est contraire aux aiguilles d’une montre.

(Image 1 : cercle trigonométrique)

C’est dans ce cercle que sont définies les fonctions et tel que : (Théorème de Pythagore).

(Image 2 : valeur de kπ dans le cercle trigonométrique)

L’unité de temps (t) dépend des phénomènes astronomiques auxquels on a décidé de se référer : soit du mouvement de la terre autour du soleil – soit du mouvement de la lune autour du soleil.

Contrairement au calendrier actuel qui évalue le nombre de jours de l’année à 365 ou 366 jours, nous allons démontrer qu’en réalité une année solaire compte exactement 360 jours, ce qui correspond au chiffre 9 au sens arithmosophique

360 est la valeur en radian de 2π (π étant la mesure de l’angle plat). C’est-à-dire lorsque l’on fait une demi-rotation de la terre, on a parcouru une distance équivalente à 180 degrés. Au sens arithmosophique, cela correspond au chiffre 9.

En fixant comme référentiel le point A(1 ;0) dans le repère ( ), le parcours de 0 à π dans le sens contraire des aiguilles d’une montre correspond à la durée de la journée, et de π à 2π à a durée de la nuit.

Le calendrier luni-solaire comporte en réalité 12 mois de 30 jours – ce qui correspond exactement à 360 jours soit une rotation complète de la terre qui équivaut à 2π.

Il existe plusieurs calendriers, cela dépend de l’origine que l’on se fixe : kπ (k réel). Si , la demi-rotation sera complète à la valeur de . Ainsi, en valeur absolue.

Chaque civilisation choisissait la valeur de k appropriée à leur calendrier (la valeur de k étant le repérage dans le système solaire). On distingue plusieurs calendriers : le calendrier chinois ; le calendrier julien ; le calendrier ecclésiastique ; le calendrier égyptien ; le calendrier hébreux ; le calendrier israélite ; le calendrier musulman, etc. Actuellement, nous utilisons le calendrier grégorien fondé sur une valeur de 365 jours ou 366 jours – cela ne correspond pas à une rotation complète du système solaire. Il serait raisonnable d’adopter le calendrier dit universel voir le tableau ci-dessous.

Exemple de tableau calendaire universel


Mois Durée

1 30 jours

2 30 jours

3 30 jours

4 30 jours

5 30 jours

6 30 jours

7 30 jours

8 30 jours

9 30 jours

10 30 jours

11 30 jours

12 30 jours

Total : 360 jours

De nombreux projets de réforme du calendrier grégorien ont été proposés depuis le milieu du XIXième siècle. Les irrégularités de durée des mois et les variations annuelles du nombre de jours ouvrables causent en effet des gênes indiscutables dans l’organisation de la vie. Une gêne remarquable est l’incertitude de la date de Pâques, qui oscille du 22 mars au 25 avril !



2- Le nombre π

Le nombre π, ainsi que la recherche de ses décimales a passionné les mathématiques tout au long de l’histoire, d’abord par son intérêt en géométrie, puis en analyse aves les séries et les fractions continus, enfin par l’étude de sa transcendance.

Simplement, π est le rapport de la circonférence d’un cercle à la longueur de son diamètre. Ce nombre est irrationnel. C’est également la mesure de l’angle plat en degré : π=180° correspond à la fin d’un cycle. Il en est de même pour 2π.

Pour tout entier relatif k, kπ définit la fin d’un cycle. Il est probable que la valeur rationnelle de π soit . Nous cherchons à démonter cette thèse .

Mais

représente l’aire d’un quart de disque plein.

D’autres mathématicien estime la valeur de π à la racine carrée de 10 ( ).

Mais il est évident que

Conclusion

kπ détermine une période et équivaut au chiffre 9 au sens arithmosophique. C’est que le chiffre 9 est le numéro de la perfection. C’est le symbole de l’influence universelle. Le chiffre 9 boucle un cycle et symbolise la rotation complète du système solaire. La table de multiplication de 9 garde dans ce sens une parfaite corrélation.

Valeur symbolique

= 09 9

= 18 9

= 27 9

= 36 9

= 45 9

= 54 9

= 63 9

= 72 9

= 81 9

= 90 9

La science c’est la vérité démontrée…la lumière. « On dit que toute vérité n’est pas bonne à dire » – est-ce vrai ? Mais elle est bonne à connaître. La connaissance de la vérité ne porte jamais préjudice. Dans ces temps où l’on veut établir un nouvel ordre mondial, ne serait-ce pas véridique d’adopter le calendrier universel de 360 jours ?

Alain KOUNZILAT

/B_documents_decompte>

Source link